Les espaces infinis et le silence de Dieu. Science et religion, XVIème-XIXème siècle.pdf

Les espaces infinis et le silence de Dieu. Science et religion, XVIème-XIXème siècle PDF

Louis Châtellier

Au début du XVIIe siècle, des savants proclament encore le caractère sacré des mathématiques et des sciences en général. Elles offrent, pensent-ils, le moyen de sapprocher de Dieu. Deux siècles plus tard, Chateaubriand écrira, dans Le Génie du christianisme : les sciences amènent nécessairement les âges irréligieux . Que sest-il passé ? Les sciences et les savants ont-ils tellement changé ? Cest que, entre-temps, la découverte et la prise de conscience de linfini dans lespace et dans le temps ont eu lieu à partir de la fin du XVIe siècle, linfini nest plus seulement une entité métaphysique qui sert à caractériser la divinité, mais aussi une notion mathématique. Désormais, à la suite de Newton et de Leibniz, lhomme peut appréhender cette notion par le calcul et, qui sait, ayant apprivoisé linfini, percer à jour les mystères de la Création. Illusion, sans doute : car cet univers qui se révèle sans limites aux hommes des Lumières nest-il pas plus effrayant encore ? Les progrès de la science nont donc pas terrassé le christianisme, ils lont transformé ce que la religion a perdu en mystère, elle la gagné dans une intimité plus grande avec Dieu.

Les espaces infinis et le silence de Dieu. Science et ...

5.99 MB Taille du fichier
9782700723335 ISBN
Les espaces infinis et le silence de Dieu. Science et religion, XVIème-XIXème siècle.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.derbygpvts.co.uk ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

pour les espaces infinis. Et enfin aucune réponse audible, ni la philosophie, ni la science ne répondent. Quand à la religion, elle se contente de nous faire croire ... Découvrez sur decitre.fr LA RELIGION DES PAUVRES. Les sources du christianisme moderne, XVIème-XIXème siècles par Louis Châtellier ... les rapports entre l'homme et Dieu (sacrements) mais aussi parfois dans son contenu ... Arts, société & sciences humaines Religions Histoire de l'Eglise Du XVIe au XIXe siècle.

avatar
Mattio Müllers

Les espaces infinis et le silence de Dieu. Science et ... Au début du XVIIe siècle, des savants proclament encore le caractère sacré des mathématiques et des sciences en général. Elles offrent, pensent-ils, le moyen de s'approcher de Dieu. Deux siècles plus tard, Chateaubriand écrira, dans Le Génie du christiani

avatar
Noels Schulzen

Louis Châtellier, Les espaces infinis et le silence de Dieu. Science et religion, XVIe-XIXe siècle, Paris, Aubier, 2003, 267 p., 22 €; Suivre cet auteur Gaël Rideau ...

avatar
Jason Leghmann

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. Fr a nçois. R a bel a is ... Je suis comme un milieu entre dieu et le néant. René ... Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie. Blaise ... CITATIONS – 1700 - (XVIIIe siècle) ... Un peu de philosophie écarte de la religion et ... CITATIONS – 1800 - (XIXe siècle). >>> > >>. pour les espaces infinis. Et enfin aucune réponse audible, ni la philosophie, ni la science ne répondent. Quand à la religion, elle se contente de nous faire croire ...

avatar
Jessica Kolhmann

Louis Châtellier, Les espaces infinis et le silence de Dieu. Science et religion, XVIe-XIXe siècle, Paris, Aubier, 2003, 267 p., 22 €; Suivre cet auteur Gaël Rideau ... Les Espaces infinis et le silence de Dieu. Science et religion, XVIIe-XIXe siècle. Au début du XVIIe siècle, des savants proclament encore le caractère sacré des  ...